Un regard, un jugement

 

Je ne dirais pas que ce fauteuil roulant m'enchante mais il m'est indispensable, donc... je l'accepte.

Pourtant, lorsque l'occasion m'en est donnée, je n'hésite pas à lui faire des infidélités.

Le canapé ou le fauteuil du salon accueillent mon transfert. Pour le coup, je suis au même niveau que les autres qui oublient mon handicap, ce qui facilite la discussion et le contact. Je me sens comme eux, pareil. Pourtant moins mobile, le confort du canapé me va bien, me rassure.

Seul bémol : ne pas oublier les lunettes, le verre, le journal posés sur la table à 3 mètres de là, sinon je suis confronté à un nouveau transfert en va et vient, fatiguant, épuisant.

Aujourd'hui mes amis arrivent à oublier ma différence et se comportent comme si elle n'existait pas. Je réalise qu'ils sont assez admiratifs : « Tu en fais des choses, tu es super ! ». Moi, j'estime que je peux le faire alors je le fais et c'est salvateur.

Ce n'est pas tant le fait de me véhiculer dans ce fauteuil mobile qui m'a fait prendre conscience de mon handicap et m'obliger à revêtir cette habit d'homme différent. Cela s'est fait par couches successives : lorsque je passais devant un miroir, lorsque je me voyais sur une photo, lorsque une vitrine de magasin me renvoyait mon reflet. Cette évidence s'est imposée à moi, ce fût le choc, la réalité qui prend toute sa place sans même m'en avoir demander la permission. [...]

Je peux comprendre parce que je me mets dans ma peau d'avant, parce qu'il y a effectivement un avant et un après. Pour ma part, l'avant fut plus court que l'après.

Lorsque j'étais jeune, avant mes 25 ans, je n'ai jamais pensé au handicap. On m'aurait dit : « Tu auras un accident et tu deviendras paraplégique. » Je ne sais pas ce que j'aurais répondu. Je n'étais pas confronté à la chose, il n'y avait pas de personnes handicapées dans mon environnement.

Lorsque, en ville, il y a un obstacle, comme une marche ou un trottoir, qu'il m'est impossible de franchir seul, je demande de l'aide aux passants. En général, les personnes sont très heureuses de me rendre ce service, ce qui, entre nous, devrait être naturel.

J'avoue qu'avec le temps je suis devenu un peu plus fainéant. Avant, je me faisais violence pour franchir ces sommets himalayens, aujourd'hui, je n'hésite plus à demander de l'aide.

J'ai des copains en fauteuil qui ne montent pas les trottoirs et refusent de demander de l'aide, par fierté ou par timidité. Peut-être ont ils perdu leur assurance d'avant, il faut beaucoup de ténacité et de révolte pour garder la confiance en soi.

J'ai un autre ami qui faisait énormément de randonnées, aujourd'hui, il a tout abandonné, c'est dommage. Beaucoup de prouesses sont encore possibles, pourquoi se limiter... Quelque part, il ne peut plus rien nous arriver de pire, non ? En tous cas, c'est comme ça que je ressens les choses.

Mes amis veulent constamment pousser ce fameux fauteuil à roulettes. Sur terrain plat, je préfère me débrouiller seul. Parfois ils insistent, alors je les laisse faire, mais très vite je leur demande de me lâcher : j'aime mon autonomie. Par contre, c'est bien utile quand il y a une petite grimpette, j'ai besoin d'aide et je suis content de me faire pousser. Là,  j'accepte.

"Un regard, un jugement"
Anonyme 




 




 

"Un regard, un jugement"

Un simple appel, un courrier ou un mail ...

CORINNEDELFOSSE

re-connaissance[s]
20 rue Pont Neuf

59000 LILLE

 

et aussi : 

LE TOUQUET - NEUFCHATEL HARDELOT

Téléphone

06 09 109 109 

Email

bioreconnaissances@gmail.com

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

HISTOIRE DE ...

15000 visiteurs au

20e  SALON  DU  LIVRE  DE  BONDUES

 

Des échanges passionnants !

Corinne et Marie invitent les visiteurs à imaginer le titre de leur biographie et à l'inscrire sur la tranche d'un des livres de leur bibliothèque. 

 

Récit de toute une vie
Recueil de moments choisis
Mémoire des  racines
Anecdotes familiales…  
Patrimoine
Histoire personnelle
Témoignages
Histoire d'entreprises

 

Membre des Compagnons biographes

www.compagnonsbiographes.net

 

REDACTRICE ECCELSO

http://www.eccelso.fr/les-magazines